Lectures à voix haute

« C’est pas une histoire d’âge » rencontre autour la littérature

La littérature offre un espace de rêverie, de pensée. Lire à voix haute des mythes, des contes, des romans, des nouvelles, de la poésie… c’est partager pour un temps cet espace parfois intime, c’est être là dans un moment d’éveil et d’ouverture. C’est être dans le plaisir de la matière des mots, des sensations qu’ils nous évoquent, des couleurs, des odeurs, des émotions…
C’est être là tout simplement, avec le récit qui se déroule et ceux qui écoutent.


 • Pour les plus jeunes.

Je propose des lectures à voix haute dans les écoles maternelles et primaires, collèges, médiathèques…
Les séances se construisent, la durée, le choix des récits… en fonction de l’âge du public et des différentes attentes.
Albums jeunesse, romans, mythologies,  poèmes… invitent à laisser vagabonder son imagination, à découvrir d’autres possibles.

Condition : lecture en petit groupe ou  lecture collective au sein d’une classe


• Pour les plus âgés.

Je propose depuis une quinzaine d’années : des lectures à voix haute auprès des vieilles personnes dans leur lieu de vie : maison de retraite, MAPAD, hôpital, résidence, domicile collectif.

Condition : cercle de lecture prévu pour une douzaine de personnes


Récit d’un atelier dans un foyer résidence pour personnes agées.
Ces rencontres ont eu lieu pendant plus d’une année et se sont poursuivies avec le personnel du foyer.

Henri, Pierre, Espérance, Geneviève, Simone, avec leur quatre-vingt années de vie se rencontrent autour d’une même lecture. C’est Maupassant, Calvino, Prévert, Éluard et bien d’autres qui nous emmènent chaque semaine à travers des récits, des contes, des poèmes, à un partage.
Histoires douces, amères, gaies, tristes amènent des souvenirs et redonnent vie au temps présent. La lecture à voix haute est au foyer résidence, un moment attendu. Le fait d’être ensemble dans l’écoute d’un même récit, de vivre ces émotions ensemble nous invite à la rencontre. Dans ce cercle de lecture, les gens se parlent, s’interpellent, se découvrent et se laissent aller à la rêverie.

Vendredi comme depuis plusieurs mois je viens lire à la résidence.
Quand j’arrive, certains sont déjà là, assis dans le hall, ils regardent le temps qui s’écoule lentement, les allers et venues, les mêmes toujours les mêmes, le concierge qui monte les repas, le médecin, l’infirmière et quelques visites…

Lire la suite du témoignage