Mon rhinocéros cuirassé

rhino

Deux récits adaptés de l’oeuvre de Peter Bichsel auteur suisse allemand et autres folies en poèmes et chansons interrogent notre vision du monde et la part d’enfance qu’il y a en nous.

die Erde ist rund – La terre est ronde
Si vous n’y croyez pas ou que vous n’en êtes pas sûr,rhino-afiche
le plus simple c’est peut-être d’en faire l’expérience.
Un homme décide de vérifier par lui même si la terre est vraiment ronde…

Nicht mehr wissen, ne plus rien savoir
C’est vite dit, c’est bien vite dit.
Un homme décide de ne plus rien savoir et comprend qu’il lui faut d’abord tout apprendre.

Entre le refus des vérités établies, et notre besoin d’inventer, ce spectacle nous emmène dans un univers surprenant, drôle et absurde.

Durée : 1 heure

À partir de 10/12 ans

Ce spectacle peut être joué en médiathèque, sur scène, dans des lieux équipés ou non…

Ce spectacle a vu le jour avec l’aide et la complicité de Bernadète Bidàude
Il a été accueilli pour sa première représentation au festival “ Ivresse des mots ” de Marcq-en-Barœul en 2011


“Histoires enfantines” de Peter Bichsel fait partie depuis longtemps des livres que j’emmène et que je lis à voix haute dans les lieux où l’on m’invite, un vrai bonheur poétique.
Ces histoires s’adressent autant aux enfants qu’à la part d’enfance qu’il y a en nous. Absurdes, drôles, surprenantes, elles sont d’une grande portée philosophique.
Un homme décidé à tout oublier, à ne plus rien savoir du tout, comprend qu’il lui faut pour cela d’abord tout apprendre. Un autre décide de voir, idée admise par tous, si la terre est ronde…
“Histoires enfantines” me touche profondément, j’ai trouvé dans ces récits mes propres interrogations, mes fantaisies, mes solitudes enfantines, un écho à mon grand appétit de faire danser les mots et le monde tout autrement.
Un jour, j’ai eu envie de faire vivre ces récits d’une autre manière, de les dire, voire de les chanter, d’y mêler également ma propre écriture et d’inviter d’autres auteurs, poètes, amis de ma bibliothèque. Une nécessité joyeuse, une urgence artistique de partager cet univers.
Puis est venu le désir de lire ces récits dans leur langue originale, en allemand “Kindergeschichten”.
Les entendre chanter dans ma tête un vrai délice.
Un spectacle bilingue ? non c’est une autre intention, l’allemand comme un écho, ou un contre-chant.
Travailler sur la musicalité de ces textes en français et en allemand, faire goûter au public cette langue, passer de la voix parlée à la voix chantée. Se donner une grande liberté sans pour autant perdre l’essence des récits, de l’écriture si particulière de Peter Bichsel.
Le choix fut difficile, entre les sept récits qui composent “ histoires enfantines ” et la multitude de poèmes qui souhaitaient s’inviter, se dire et se chanter.
“Die Erde ist rund – la terre est ronde” et “ der Mann, der nichts merh wissen wollte – l’homme qui ne voulait plus rien savoir” s’imposeront.
Des poèmes de Raymond Queneau, Robert Desnos, Maria Rilke… s’invitent, hésitent et finalement prendront place.
Un chant de Ravel est venu comme une évidence éclairer le tout, comme le rhinocéros cuirassé, personnage clé d’une des histoires qui a donné son nom au spectacle.

Peter Bichsel est écrivain, journaliste suisse de langue allemande. Né à Lucerne en 1935, il se fait connaître en France avec des oeuvres comme : des petites miniatures poétiques en prose, le laitier ; des récits : “Histoires Enfantines” ; des romans : “les saisons”, “ Chérubin Hammer contre Chérubin Hammer”. Il écrit également dans de nombreuses revues et plus récemment nous pouvons le découvrir dans le film “Peter Bichsel in Paris”.