C’est comme une musique aux dessus de nos berceaux.
Les mots chantent alors qu’ils sont encore mystère … 
Les mots nous enchantent, 
c’est ainsi depuis bien longtemps.
Des broderies comme des tableaux 
se dévoilent au gré de poèmes, chants, musiques …
Un spectacle pour accueillir le tout-petit et la vie.

Public : pour les petits, les tout-petits, les tout tout-petits …
mais aussi et bien sûr leur papa, leur maman … leur mamy, leur papy …

Durée : 40 minutes

Jauge : 35/40 personnes maximum, enfants et adultes compris
Le noir ou la pénombre est souhaité(e), éclairage face si possible.

Pour que chacun ait plaisir à cette rencontre, il est important d’être bien installé et de ne pas dépasser le nombre de spectateurs prévu.

Des broderies comme des partitions

Dans un premier temps dans un cheminement silencieux, point après point, choisissant tel ou tel fil de couleur j’ai brodé.
Broder prend du temps, tout le corps y est engagé. Le corps tout autant que la pensée.
Mon premier ouvrage fut celui d’un enfant qui dort, me sont alors venus des chants pour accompagner le sommeil, et dire bonne nuit à demain petit, dors bien.
Puis j’ai brodé … j’ai pensé aux tout-petits, à tout ces moments où j’ai chanté pour eux, où j’ai joué avec eux à bateau sur l’eau, à la petite jabotte. 
Peut-être des milliers de fois, sans que l’émerveillement, la joie ne me quitte.
Point après point, alors j’ai brodé … un enfant qui n’attend qu’une chose, c’est qu’on lui parle, qu’on lui chante …
Des portraits sont apparus celui d’un papy, d’une mamy, d’une maman, d’un papa.
Puis j’ai brodé … j’ai pensé à la première rencontre, celle où nous ne sommes pas encore dehors, bien à l’abri bien au chaud.
Sous mes doigts est née une femme qui attend un petit, sa robe est un jardin emplie de fleurs prêtes à s’envoler.
Puis j’ai pensé à ce temps où nous n’étions pas encore là et j’ai brodé… un homme, une femme.
Des chants d’amour se sont fait entendre à mon oreille.
L‘humanité est partout la même, nous naissons et continuons de venir au monde.
Notre besoin d’être charmé, consolé, apaisé est partout le même que l’on soit petit ou grand. 
Ce spectacle autour de la rencontre humaine, s’est tissé ainsi entre broderie, chant et rêverie.
Comme des bateaux, tressés un par un, des berceaux blancs nous accompagnent tout au long du spectacle, prêt à voyager, à prendre part à l’aventure humaine

«Un très beau jour» est aussi un album jeunesse que j’ai écrit.
Le texte de cet album est mis en voix, en musique dans ce spectacle.
Illustré par Judith Gueyfier l’album «Un très beau jour» est paru chez Didier jeunesse.

.